La ”petite amie” de Vladimir Poutine a accouché

Les rumeurs sur les allées et venues du président russe se poursuivent alors que le tabloïd suisse affirme que sa petite amie a accouché. Des rumeurs ont continué de circuler sur l’endroit où se trouve Vladimir Poutine, un journal affirmant que le président russe avait engendré un enfant avec sa petite amie de longue date.

Citant des habitants de la région, le tabloïd suisse Bick a déclaré que M. Poutine s’était envolé pour la Suisse avec Alina Kabaeva, son amoureuse présumée, alors qu’elle se mettait au travail à la clinique privée Sant’Anna, près de Lugano, cette semaine.

La Clinique Sant’Anna est spécialisée dans la gynécologie et est populaire auprès des riches Russes. Elle y présente ses services sur une page Web en russe. Les informations selon lesquelles Mlle Kabaeva, une gymnaste olympique devenue parlementaire, se sont rendues à la clinique plus tôt cette semaine n’ont pu être confirmées et le Kremlin a nié hier soir l’accouchement.

Dmitry Peskov, porte-parole de M. Poutine, a déclaré au magazine russe Forbes que “les informations sur la naissance d’un bébé de Vladimir Poutine ne correspondent pas à la réalité”. Selon des rumeurs, Mlle Kabaeva, âgée de 31 ans, serait en couple avec M. Poutine depuis plusieurs années, mais le Kremlin n’a jamais reconnu de lien entre ces deux.

En 2008, un journal russe de tabloïd a été fermé après avoir publié un article sur la relation qui aurait eu lieu. Les rumeurs non confirmées de sur un nouvel enfant étaient les dernières d’une rumeur qui circule depuis que M. Poutine, a annulé un voyage prévu au Kazakhstan mercredi.

Des blogueurs, des journalistes et des “experts” autoproclamés russes ont laissé entendre que M. Poutine avait tout souffert, du cancer au cancer. D’autres ont supposé que le président aurait subi une chirurgie plastique.

M. Peskov a été contraint de nier des histoires de plus en plus sinistres de problèmes de santé, de décès et même de coup d’État impulsé par des hauts fonctionnaires mécontents. Quand on lui a demandé une nouvelle fois si M. Poutine était en bonne santé, M. Peskov a déclaré à Reuters: “Oui. Nous l’avons déjà dit cent fois. Ce n’est plus drôle aujourd’hui.”

Source